Au suivant

Ces dernières années ont été assez mouvementées niveau boulot. J’aurai quitté mon boulot de dev Java à l’UZ Brussel pour progressivement devenir indépendant suite aux demandes que je recevais suite au développement d’une application Android que j’avais codé seul dans mon coin, notamment celle de la STIB. J’ai aussi commencé à donner des formations qui m’ont emmené un peu partout dans le monde (Chine, Sénégal, Jordanie, Roumanie, Pologne,…) tout en restant développeur Android principalement pour des missions chez Emakina mais aussi d’autres petits clients. Ces différents boulots dans l’ère après-UZ ont principalement été un pur plaisir, en faisant ce que j’adorais faire et en ne râlant pas sur le fait qu’on soit lundi, m’ont permis de voyager et d’aller à des conférences, où j’étais des fois même orateur. En résumé, je me suis bien éclaté.

Et puis, petit à petit, la prochaine étape a commencé à se profiler. A plusieurs reprises, j’ai eu des interviews pour Google, dont un où j’ai été invité sur place et qui a presque mené à l’embauche. Mais il y a aussi d’autres sociétés, comme Facebook, qui m’ont fait du pied. Le rêve d’une expérience là-bas semblait tout à coup pas si inaccessible que ca, et je me voyais bien faire le pas que d’autres belges avaient déjà fait avant: Vincent, Sandra, Arnaud, Xavier, Jeremy, Fred, Serge, Bart,…

Fin 2012, Vinch me contactait, afin de me demander si je n’étais pas intéressé pour les rejoindre dans une nouvelle aventure mobile. Après avoir eu les explications sur le projet, j’étais tout de suite emballé. Quelques entretiens plus tard, je recevais une proposition afin de les rejoindre comme apprenti en Android à San Francisco durant 18 mois. Ce que j’ai tout de suite accepté.

La machine administrative s’est donc lentement mais sûrement mise en route, et me voila enfin arrivé à la fin de cette très longue étape. Mon visa sera disponible à l’ambassade début de la semaine prochaine et mon départ n’est plus qu’une question de semaines. J’attendais l’obtention de ce visa afin de faire l’annonce officielle, car c’était jusqu’à présent un secret de polichinelle.

Il y a beaucoup de choses qui vont me manquer ici, comme mes proches, la bière, la nourriture locale, mon Bruxelles et les histoires bien belges. Il y a aussi beaucoup de choses qui ne vont pas me manquer du tout, comme la grisaille et les histoires bien belges.

Mais ce départ est tout sauf un au revoir. Vous me reverrez ici. Tôt ou tard. Je suis nul dans l’écriture de ce genre de texte, donc je pense que je vais m’arrêter ici. Je pense que vous avez capté l’essentiel.

Photo de couverture par lucasartoni sur Flickr (licence Creative Commons)

8 thoughts on “Au suivant

  1. Et si d’aventure, un jour, tu revenais en Belgique, que ce soit le pied léger et de beaux projets plein la tête.

    Godspeed, Michaël ! Enjoy every moment of it.

    (et je souhaite sincèrement que tes deux félins trouvent foyer accueillant.)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>